Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’édifice sortira de terre dans 12 mois, et ambitionne d’être une solution adéquate dans la gestion des urgences médicales au Cameroun et en Afrique centrale.

La pose de la première pierre du Centre national des opérations des urgences de santé publique (CNOUS), qui sera un lieu où seront coordonnées et préparées les interventions médicales en cas d’accident grave ou de pandémie, a eu lieu hier à Yaoundé, en présence du ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, et l’Ambassadeur des États-Unis au Cameroun, Michael Stephen Hoza.

Entièrement financé par le gouvernement américain, le nouveau centre jouxtant l’École des infirmiers et sages-femmes de Yaoundé au quartier Messa est évalué à plus d’un milliard et demi de francs sera constitué d’un bâtiment de type R+1 sur une superficie de 3200 m2.

Il disposera d’un personnel capable d’organiser les départs des équipes sanitaires pour le lieu de l’incident et des équipements techniques pouvant donner des recommandations aux personnels sanitaires sur le terrain, où que se trouve  le lieu de l’accident. Ainsi, le travail sera mieux orienté et l’on enregistrera moins de pertes humaines.

Le Centre permettra également de prendre en charge des malades et des accidentés grâce à une dizaine de salles d’une capacité d’accueil de 16 lits chacune, pouvant doubler selon la circonstance. Il aura, en dehors des salles d’hospitalisation, des bureaux et des salles de réunion.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :