Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le parti de Paul Biya est miné par des actes « d’indiscipline caractérisée » dans le département du Mfoundi qui a pour chef lieu Yaoundé.

En date du mercredi 05 juillet 2017, Gilbert Tsimi Evouna, en sa qualité de Chef de la délégation permanente départementale du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour le Mfoundi, a adressé une demande d’explication à Jacques Yoki Onana, vice-président de la section Rdpc de l’arrondissement de Yaoundé 6e.

 L’objet de la demande d’explication porte sur un acte d’indiscipline qu’aurait commis le destinataire de la correspondance le 23 juin 2017 lors de l’élection de l’exécutif communal de l’arrondissement de Yaoundé 6e.  « Vous vous êtes obstiné à maintenir votre candidature au poste de Maire, alors que le Rdpc dont vous êtes par ailleurs un responsable, ne vous y avait pas investi. Les nombreux rappels à l’ordre à vous faits par le président du Groupe communal Rdpc ont été vains. J’ai l’honneur de vous demander de me fournir dans les 48 heures qui suivent la réception de la présente, des explications écrites sur les motivations de ce comportement d’indiscipline caractérisée de votre part » écrit Gilbert Tsimi Evouna.

Cette affaire commence le 09 juin 2017. Les conseillers municipaux qui se sont retrouvés au centre de réhabilitation des personnes handicapées à Yaoundé pour élire le successeur du Maire Paul Martin Lolo, décédé il y a six mois des suites de maladie, se sont opposés en majorité à la décision de la hiérarchie du Rdpc dans le Mfoundi, de parachuter Esther Effa comme unique candidate au poste de Maire. Le mandataire de la délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc pour le Mfoundi, le ministre Henri Eyebe Ayissi avait tenté en vain de convaincre les frondeurs, en leur demandant de se soumettre au choix qui vient d’en haut. Les conseillers Rdpc, opposants, exigeaient qu’on passe par les urnes pour élire un nouveau Maire, ce d’autant plus que le conseiller Jacques Yoki Onana avait manifesté son intérêt pour le poste.

Faute d’un consensus, l’élection du nouvel exécutif communal de Yaoundé 6e n’avait finalement pas eu lieu. Convoqués de nouveau le 23 juin 2017 pour la même élection, l’on a vécu la même scène au même endroit. Finalement, le ministre Henri Eyebe Ayissi a cédé et au terme du scrutin, Jacques Yoki Onana a été élu Maire avec 39 voix contre 12 pour Esther Effa, la protégée du Comité central du Rdpc.

Un véritable affront pour Gilbert Tsimi Evouna qui a sans aucun doute décidé de prendre sa revanche. La demande d’explication est la première étape d’une procédure disciplinaire qui pourrait aboutir à la suspension de Jacques Yoki Onana pour insubordination.

(c) CUY

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :