Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les deux autorités administratives avaient organisé des collectes de fonds, auprès des opérateurs économiques de la Région, pour l’organisation de la réunion de coordination administrative et de sécurité du Préfet, qui a eu lieu le vendredi 3 février 2017.

 Un correspondant  rapporte que le 1er février dernier, Kildadi Boukar, le Gouverneur de la Région de l’Adamaoua, a convoqué Justin Mvondo le Préfet de la Vina et Sadou Daoudou le Sous-préfet de l’Arrondissement de Ngaoundéré 2e. Les autorités administratives devaient s’expliquer sur une affaire de cotisations qu’elles auraient selon de nombreuses sources organisées auprès des commerçants et des chefs traditionnels du 3e degré de la ville de Ngaoundéré.

Des sources d' un journal indique  que Kildadi Boukar, le numéro un de cette Région, a ordonné que cesse cette collecte de fonds et par ailleurs que soit restitué l’argent pris aux commerçants et aux chefs traditionnels.

Le 1er février dernier, les services de sécurité ainsi que les collaborateurs du Gouverneur sur son instruction ont aussi entendu des chefs traditionnels. «Il m’a été demandé au commissariat spécial le montant versé par mois ainsi que les noms des personnes ayant été envoyées par le Sous-préfet de Ngaoundéré 2e. J’ai aussi dit que j’avais donné l’argent à contre cœur», déclare une personne anonyme  .

Le correspondant précise toutefois que parmi les personnes entendues, figure un chef de village de Ngaoundéré qui a aussi pris part à l’opération de collecte de fonds. «J’ai été désigné par le Sous-préfet et je ne pouvais pas dire non. J’ai travaillé deux jours avec eux et j’ai simulé une maladie pour ne pas continuer à collecter l’argent», déclare-t-il.

«J’ai redit ce qui est écrit dans ma correspondance au Président de la République et au président de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés. C’est de l’abus de pouvoir que pratiquent les autorités administratives. J’ai dit que je voulais être remboursé», déclare Alhadji Hamidou le chef auteur de la lettre de dénonciation adressée au Chef de l’État.

Pour en savoir plus, le journal dit avoir joint le Préfet au téléphone. Il «s’est refusé de tout commentaire sur sa convocation par le Gouverneur au sujet de la collecte d’argent pour l’organisation de sa réunion de coordination administrative et de sécurité du vendredi 3 février 2017», écrit le journal.

Le Sous-préfet pour sa part explique que «cet argent a servi à l’accueil, l’hébergement et la nutrition des sept Sous-préfets du département de la Vina ainsi que leurs chauffeurs. Sadou Daoudou a affirmé que c’est avec le reste d’argent collecté que le stade Ndoumbé Oumar a été repeint pour la célébration de la fête de la jeunesse dans l’arrondissement de Ngaoundéré 2e

l'enquete est encours pour avoir plus d'éclaircissement

Partager cet article

Repost 0