Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ils sont accusés avec des employés de la Commission du Bassin du Lac Tchad d’avoir navigué sur le fleuve Logone sans autorisation du ministère tchadien de la Défense.

La navigation sur le fleuve Logone continue d’être source de tensions et conflits de façon permanente depuis quelques années. La preuve encore, cet incident survenu le 1er novembre dernier. Selon le bihebdomadaire L’œil du Sahel du jeudi 3 novembre 2016, 12 membres d’une délégation de fonctionnaires camerounais ont été arrêtés. À cette délégation s’ajoutent des missionnaires de la Commission du Bassin du Tchad (CBLT), ainsi que deux membres de l’équipage de la pirogue. Ils sont accusés d’avoir navigué sur le fleuve sans autorisation du ministère tchadien de la Défense.

Pourtant, d’après Aboukar Mahamat, un des membres de la délégation, joint au téléphone, «nous avons présenté nos ordres de mission et mes des correspondances envoyées le 17 octobre 2016 aux deux Gouverneurs tchadiens compétents sur la zone de transit avant d’entreprendre notre mission». En fait, cette délégation avait pour mission de collecter des informations en vue de la révision du plan de gestion de la plaine Waza-Logone. Celle-ci était partie de Maga pour Zina, le 28 octobre 2016.

Selon le journal, ils ont été interpellés au niveau du village Ngamtsaî et conduits dans la localité de Kataoa. Mercredi 2 novembre 2016, toutes les personnes interpellées ont été transférées sous bonne garde à Bongor au Tchad. Pour information, ladite mission comprend des représentants des délégations régionales du ministère de l’Économie, des coordonnateurs de projets et un cadre de la CBLT, ainsi qu’un représentant de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Malheureusement, cet incident survient alors que le Cameroun et le Tchad ont lancé de grands projets communs ayant pour but de faciliter la circulation des biens et des hommes.

Tchad-Cameroun: Des fonctionnaires camerounais détenus au Tchad