Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La justice genevoise a annoncé le 3 novembre avoir procédé au séquestre de 11 véhicules de luxe appartenant à Teodorin Obiang Nguema, que les autorités suisses soupçonnent de «blanchiment d'argent».

Dans un communiqué diffusé lundi soir, «le Gouvernement de la Guinée Equatoriale accuse certaines institutions françaises et suisses de mener de manière délibérée, les derniers jours, une campagne médiatique féroce pour dénigrer l'image internationale du vice-président de la Guinée équatoriale. Les véhicules placés sous séquestre n'appartiennent pas au vice-président de la Guinée équatoriale; ils appartiennent à une entreprise équato-guinéenne (...) Nous exigeons de rendre immédiatement ces véhicules à l'entreprise de la Guinée équatoriale qui est la vraie propriétaire de ces derniers».

Le Gouvernement équatoguinéen réagit ainsi à la suite d’une enquête ouverte par la justice suisse à l’encontre de Teodorin Obiang Nguema pour blanchiment d’argent et au séquestre de 11 véhicules de luxe lui appartenant.la justice suisse exécutait surtout une demande d’entraide émise par la France, où Teodorin Obiang sera très bientôt jugé pour blanchiment d’abus de biens sociaux, détournement de fonds publics et corruption. Il sera jugé à partir du 2 janvier à Paris dans l'affaire des «biens mal acquis».

Malabo a saisi en octobre la Cour Internationale de Justice (CIJ) pour lui demander de sommer Paris d'abandonner ces poursuites. La Cour examine actuellement cette requête.

Guinée Equatoriale - Biens mal acquis: Malabo dénonce une «conspiration» contre Teodorin Obiang Nguema, vice-président du pays et fils du Chef de l'État

Partager cet article

Repost 0