Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour des raisons d’équité, le comité d’organisation de la finale a décidé  de réserver la moitié des places à l’équipe de l’Ouest et l’autre moitié à son adversaire, Apejes de Mfou.

Mercredi 19 octobre 2016, lors de la réunion préparatoire à la finale de la Coupe du Cameroun, Bamboutos a demandé au moins 30 000 tickets d’entrée au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Les responsables de ce club, le plus populaire du Cameroun voulait faire entrer dans la «cuvette de Mfandena» les dizaines de milliers de spectateurs attendus. Malheureusement, la commission d’organisation n’a pas accédé à leur requête.

«C’est une fête nationale. Il s’agit de célébrer à travers le sport et singulièrement le football, l’unité et l’intégration nationale. Si nous décidons de donner 30 000 billets, donc plus de la moitié de la capacité  du stade à Bamboutos seul, il y aura une espèce d’iniquité. Ce n’est pas le jour où nous célébrons l’unité et l’intégration que nous allons commencer à créer l’iniquité. Le mieux c’est de partir sur la base de l’équité entre Apejes et Bamboutos qui à ce niveau de la compétition également représente une bonne frange des populations camerounaises», a répliqué l’un des patrons de la commission d’organisation de la finale.

Pour le dirigeant Mathias Tangue, c’était pourtant une occasion de réunir le plus grand nombre de supporters. «Depuis plus de 50 ans, nous n’avons pas atteint ce niveau. Alors, tous les Bamboutos de la planète terre veulent entrer dans l’Histoire». Il parle de la communauté Bamboutos qui viendra d’Europe, de ces 20 000 supporters conducteurs de motos qui vont envahir l’arène rénovée de Yaoundé le 30 octobre prochain.  

les supporters divisent le comité

les supporters divisent le comité

Partager cet article

Repost 0