Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis le 1er juillet 2016, le lendemain de la date buttoir des opérations d’identification des abonnés au téléphone mobile, MTN Cameroon et Orange ont déjà désactivé près de 3 millions de cartes SIM non identifiées.

Conformément aux prescriptions du Gouvernement aux opérateurs pour suspendre de leurs bases de données les SIM non identifiés, les deux leaders du marché de la téléphonie mobile dans le pays ont déjà désactivé près de 3 millions de cartes SIM.

Selon le magazine Investir au Cameroun qui révèle cette information, Orange Cameroun est l’opérateur ayant le plus toiletté sa base d’abonnés jusqu’ici (2 millions de cartes SIM désactivées depuis une semaine). Puisque chez MTN, ce sont environ 600 000 cartes SIM non identifiées qui ont été désactivées à ce jour selon des sources internes à cette compagnie de téléphonie mobile, apprend-on.

Cependant, ces opérateurs continuent de permettre aux abonnés retardataires de se faire identifier. Ainsi, les puces téléphoniques désactivées sont réactivées, pour permettre à leurs détenteurs d'émettre à nouveau des appels, d'envoyer des SMS ou de surfer sur internet.

Le magazine rappelle que le 30 juin dernier, sur prescription du Gouvernement, les opérateurs de la téléphonie en activité dans le pays ont bouclé une énième campagne d’identification des abonnés. Cette dernière était consécutive à la signature, en septembre 2015, d’un décret du Premier Ministre prescrivant de nouvelles directives en matière d’identification des abonnés au téléphone.

Ces directives gouvernementales surviennent, elles-mêmes, dans un contexte d’insécurité dans lequel des téléphones portables ont souvent été utilisés pour commettre des attentats kamikazes, et au moment où des phénomènes tels que la fraude à la Sim Box vont grandissant dans le pays. Aussi, la ministre des Postes et Télécoms avait-elle enjoint les opérateurs de désactiver toutes les SIM non identifiées au-delà du 30 juin 2016.

lutte contre le terrorisme ?

lutte contre le terrorisme ?