Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Cameroun avance-t-il vers l’Apocalypse ? Beaucoup de compatriotes de Paul Biya aimeraient répondre par la négative. Pas le politologue Eric Mathias Owona Nguini. Sans sourciller, l’universitaire explique qu’il est «trop tard» pour éviter une crise politique majeure au Cameroun. Dans publication le 11 juin 2013 sur un de ses profils Facebook, le fils de Joseph Owona, ponte du régime aujourd’hui au placard, soutient que l’État de «chaos lent» dans lequel se trouverait le Cameroun pourrait évoluer vers une situation de «chaos maximal» qui pourrait alors durer une éternité.

Owona Nguini explique alors que ce serait la résultante d’un conflit aux origines multiples. "Il est effectivement trop tard: si le patriarche Biya part, il y a crise. Si le président Biya reste, il y a toujours crise. L'enjeu, c'est d'éviter le chaos maximal (une guerre civile née des affrontements fictionnels entre baronnies systémiques compliqués par la régionalisation et la communautarisation des luttes et l'implication des forces d'opposition dans ces conflits) qui peut correspondre à un conflit durant de 15 à 50 ans." L’enseignant de l’Université de Yaoundé II ne se laisse pas démonter par les réactions contradictoires, voire hostiles, alignées sous ses différentes publications.

«Soyez aveugles!!! Moi, je fais mon Travail de Vigil!!! Ceux qui sont lucides voient déjà le Chaos parce qu'il est déjà là!!! Le Chaos ne commence pas par la Violence ouverte, mais par la Généralisation de l'arbitraire caractérisée et l'institution de la Corruption comme Voie de "Civilisation"et de "Développement"!!!», écrit encore Owona Nguini qui ajoute, à l’intention de ceux qui ne voient pas le chaos au plan physique, que lui ne voit pas les choses uniquement avec ses yeux et ses lunettes.

le cameroun au rouge

le cameroun au rouge