Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

e constructeur américain Boeing a remis lundi 14 mars, au ministre des Transport Edgar Alain Mebe Ngo’o, le premier rapport de l’audit relatif à la réhabilitation de Camair-Co, la compagnie aérienne publique camerounaise. «Ce premier rapport de l’audit présenté par le groupe Boeing au Ministre des Transports met en exergue l’étude de marché avec un ensemble de données acquises au niveau international», a-t-on appris de source médiatique. Les deux parties envisagent, dans le cadre de l’élaboration d’un business plan, d’intégrer de nouvelles destinations vers l’Afrique. Les villes de Dakar au Sénégal et de Johannesburg en Afrique du Sud seront les premières lignes à être desservies, le transport des passagers et du fret étant inclus.

Ceci ne pourra être possible qu’à travers une proposition de flotte arrêtée de commun accord. Des hypothèses et bien d’autres qui attendent l’aval du Gouvernement pour être mises en forme. Quant au volet financier de la réhabilitation de Camair-Co, il devrait intervenir au terme de ce processus. Dans une interview au quotidien public, Cameroon Tribune ce mardi 15 mars, le Directeur Général de la compagnie, Jean Paul Nana Sandjo, a révélé que Camair-Co ouvrira les lignes Yaoundé-Bafoussam et Douala-Bafoussam d’ici la fin du mois de mars ou alors au début du mois d’avril 2016.

Grâce à cette extension de son réseau intérieur, Camair-Co pourra désormais rallier les trois principales villes du pays, Bafoussam n’étant jusqu’ici desservie que par voie terrestre, contrairement aux villes de Douala et de Yaoundé. Ces nouvelles lignes vers l’Ouest du pays permettront surtout de densifier l’exploitation des MA60 chinois acquis pour le compte de la compagnie aérienne publique camerounaise. A ce propos, Jean Paul Nana Sandjo affirme que quatre équipages camerounais sont d’ores et déjà fin prêts pour prendre le relais de l’équipage zimbabwéen prêté à Camair-Co pour réaliser le vol inaugural de ces avions chinois en janvier dernier.