Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Son engagement pour la cause de cette dame lui vaut aujourd’hui, selon lui, des représailles des services secrets camerounais. Le 16 mars dernier, toujours via son compte Facebook, Richard Bona déplorait le fait d’être suivi par «l’entourage» de Paul Biya: «M. le Président, vous n’êtes peut-être pas au courant. Vos services secrets et votre entourage s’activent sur ma personne ??? Bien, mon comité d’accueil est prêt à recevoir. Silencieux dans mon coin depuis mon départ du Cameroun, à jouer ma musique, "vous" êtes venus me chercher en tentant de m’humilier…mais tant que je vivrai. Je parlerai toujours pour les sans voix…faire la politique serait me rabaisser. J’en ferais jamais», écrivit-il.

Quelques jours avant, les médias camerounais attribuaient à Richard Bona la paternité des propos visant directement le Président de la République, Paul Biya, suite au laxisme du personnel de l’hôpital Laquintinie, qui a aurait conduit au décès de dame Koumateke. Richard Bona aurait déclaré parlant Paul Biya, qu’il «est pire que Boko Haram».