Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Yves Michel Fotso est mal en point. Ce dernier a été admis le 23 novembre à l’hôpital général de Yaoundé. Selon le quotidien Mutations qui en fait la révélation dans son édition du mardi 1er décembre 2015, l’ancien administrateur directeur général de la Camair, est hospitalisé au pavillon haut standing (3ème étage), situé en face du service d’oncologie de cette structure hospitalière.

La présence d’Yves Michel Fotso en ces lieux a visiblement induit des mesures de sécurités spéciales. Mutations indique que l’accès au couloir du pavillon haut standing est presque inaccessible pour toute personne externe au service. D’ailleurs, la seule présence de trois gendarmes et de deux gardiens de prison en uniforme persuadent tout de suite les éventuels aventuriers. Seuls les médecins en service ici effectuent des va-et-vient entre les salles d’hospitalisation et leurs bureaux. Tout cela, sans mot dire à l’endroit des visiteurs qui déambulent un étage plus bas.

Une semaine après son hospitalisation, aucune information sur l’évolution de l’état de santé d’Yves Michel Fotso, interné dans la chambre. «Il est toujours là et reçoit régulièrement la visite de certaines personnes, notamment celle des membres de sa famille», a confié une source au journal.

Selon Mutations, le 24 novembre dernier, alors qu’Yves Michel Fotso est attendu pour une audience au Tribunal Criminel Spécial (TCS), sa chaise est restée vide. La veille (23 novembre), son état de santé se dégrade alors qu’il est interné à l’infirmerie du Secrétariat d’Etat à la défense (SED) à Yaoundé. La dégradation de la santé du détenu, en dépit du suivi médical qu’il reçoit, est constatée par le médecin-colonel Annie Ngamabala, en charge de ladite infirmerie. Celle-ci se voit obligée de transférer Yves Michel Fotso à l’Hôpital Général de Yaoundé.

l'argent du contribuable ni touche

l'argent du contribuable ni touche

Partager cet article

Repost 0