Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il ne se passe plus de semaine sans que les membres présumés du groupe terroriste islamiste Boko Haram attaquent à plusieurs reprises le Cameroun. Ainsi donc, après une légère accalmie, la guerre qui oppose depuis bientôt deux ans, le Cameroun à la secte islamiste d’origine nigériane, bat son plein. Dans la nuit d’hier samedi 14 novembre 2015, les assaillants partis du pays voisin, le Nigéria, ont tenté une nouvelle incursion à destination d’Afadé, une localité de l’Extrême-nord, la seule région camerounaise qui subit les exactions de Boko Haram. Mal leur en a pris. Les forces de défense du Cameroun qui veillaient, ont réussi à mettre en déroute les ennemis. Au terme des combats, au moins cinq membres de Boko Haram y ont trouvé la mort, à en croire Guiba Gatama, notre confère très renseigné sur le déroulement de cette guerre.

Avant cette incursion manquée, les assaillants avaient réussi toutefois à frapper au Cameroun au moins deux fois en l’espace de 24 heures. Notamment dans la nuit de vendredi 13 novembre 2015, les terroristes ont attaqué les localités d’Amchidé, de Double et d’Achigachia. Avant d’être repoussés par les militaires camerounais, les insurgés ont tué quatre enfants, incendié des véhicules et emporté deux camions de denrées alimentaires.

En l’espace de deux semaines en ce mois de novembre 2015, l’on a enregistré au moins quinze incursions, souvent meurtrières, des terroristes en territoire camerounais. Preuve que cette guerre est loin de s’achever à un mois de l’échéance fixée par les chefs d’Etat Tchadien, Camerounais et Nigérian