Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Syrie est à l'heure actuelle dans une situation extrêmement difficile et ne peut même pas penser à former avec l'Iran un "deuxième front terroriste contre Israël", a assuré le président russe au premier ministre israélien, en brève visite de travail en Russie.

La Russie condamne sans réserve les tirs de roquettes contre Israël et qualifie de positif le dialogue avec l'Etat hébreu, a déclaré lundi le président russe Vladimir Poutine au premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en visite de travail à Moscou.

"Nous condamnons les tirs de roquettes contre les Israéliens. Autant que je sache, ces tirs sont effectués à partir d'installations artisanales", a indiqué le chef de l'Etat russe. 

Et d'ajouter qu'il comprenait bien la préoccupation d'Israël et était heureux de rencontrer M.Netanyahu. 

"Quant à la Syrie, on comprend bien qu'aujourd'hui, l'armée syrienne et la Syrie en général sont dans un état tel qu'elles ne peuvent même pas penser à ouvrir un "deuxième front", il leur faut sauver leur propre Etat", a souligné Vladimir Poutine pour rassurer le premier ministre israélien. 

Lors de ce même entretien, M.Netanyahu a notamment déclaré que l'Iran, appuyé par l'armée syrienne, essayait de former un deuxième front terroriste contre Israël sur les hauteurs du Golan.  

L'entretien de lundi entre MM.Poutine et Netanyahu a porté sur la coopération entre la Russie et Israël, ainsi que sur les dossiers internationaux d'actualité. Les deux dirigeants se sont également penchés sur le processus de paix au Proche-Orient et la lutte contre la menace terroriste dans le monde.


 
les grands leaders vivent eternellement

les grands leaders vivent eternellement

Partager cet article

Repost 0