Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Préfet du Noun interdit la circulation des personnes non identifiables à vue. Voici l’intégralité de la décision du chef de terre,

Ces personnes, hommes ou femmes qui portent le Niqah ou le Barka (face complément cachée), sont interdites de vaguer à des occupations dans les lieux publics dans le département du Noun. C’est la substance d’une décision prise par Donatien Bonyomo, le Préfet de ce département de la région de l’Ouest Cameroun qui, selon le dernier recensement, a une population composée d’environ 95 pour cent de musulmans. Le chef de terre explique que les restrictions prises dans le mouvement des personnes totalement voilées, visent à «assurer la sécurité de la population du département du Noun ».

Ci-dessous, l’intégralité du Communiqué radio-presse signé par le Préfet du Noun

Dans le but d’assurer la sécurité de la population du département du Noun et en vertu de la Loi numéro 90/54 du 19 décembre 1990 relative au maintient de l’ordre et de la Loi numéro 2014 / 028 du 23 décembre 2014 portant répression des actes de terrorisme, le Préfet du département du Noun a décidé de prendre les mesures préventives ci-après :

1) Il est recommandé à toute personne qui n’aimerait pas être reconnue ou identifiée pour des raisons qui lui sont propres, de rester chez elle à domicile

2) Il est formellement interdit à toute personne non identifiable à vue :

- de circuler sur la voie publique

- d’emprunter un moyen de transport public (moto taxi, taxi, car de transport interurbain)

- de fréquenter les milieux de grand rassemblement tel que marché, gare routière, obsèques, hôpitaux, centre de santé, etc.

3) Il est interdit de faire commerce en tant que vendeur ou acheteur avec toute personne donc le visage n’est pas découvert

4) Il est interdit de confectionner et de vendre tout article donc l’objet vise à soustraire une personne de l’identification visuelle spontanée

Tout contrevenant à ces mesures sera interpellé ainsi que ses complices éventuels pour être déférés par devant monsieur le procureur de la République.

Le Préfet du département du Noun attache du prix à l’observation stricte des présentes mesures et sait pouvoir compter sur le civisme et le sens de responsabilité des populations résidentes ainsi que des personnes de passage dans le département du Noun.

l'insecurite !

l'insecurite !

Partager cet article

Repost 0