Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après les violentes manifestations de ce jeudi pour réclamer le départ du président burkinabais Blaise Compaoré, l'armée a annoncé dans la soirée l'instauration d'un couvre-feu, la dissolution de l'Assemblée nationale et la mise en place d'une période de transition de douze mois. Le président a annoncé dans la soirée qu'il ne démissionnerait pas.

00h49 : Un leader de l'opposition qualifie la prise de pouvoir de l'armée de "coup d'Etat".

00h20 : L'opposition annonce que les violentes manifestations ont fait une trentaine de morts et plus de 100 blessés. Elle indique également que le départ de Compaoré est "un préalable non négociable".

23h39 : Blaise Compaoré annonce également qu'il annule l'état de siège qu'il avait décidé un peu plus tôt dans la journée. "Je déclare annuler l'état de siège de toute l'étendue du territoire national", a-t-il dit. Le chef de l'Etat a par ailleurs prononcé la dissolution du gouvernement, une mesure déjà annoncée par l'armée en début de soirée.

23h30 : Blaise Compaoré annonce qu'il ne démissionnera pas et se dit "disponible" à ouvrir "des pourparlers" pour "une période de transition à l'issue de laquelle (il) transmettra le pouvoir au président démocratiquement élu". Il dit avoir "entendu le message" et l'avoir "compris".

22h30 : La Belgique déconseille à ses ressortissants de se rendre au Burkina Faso. "Momentanément, tout voyage au Burkina Faso est formellement déconseillé", a indiqué le ministère belge des Affaires étrangères

un article qui renverse Blaise sortir p
un article qui renverse Blaise sortir p
un article qui renverse Blaise sortir p
un article qui renverse Blaise sortir p
un article qui renverse Blaise sortir p

un article qui renverse Blaise sortir p

Partager cet article

Repost 0